Le Bonheur (n’est pas toujours drôle)

Le droit du plus fort, Tous les autres s’appellent Ali, Maman Küsters s’en va au ciel
Trois scénarios de Rainer Werner Fassbinder
Mise en scène Pierre Maillet

SURTITRAGE SOURDS ET MALENTENDANTS LE MERCREDI 23 JANVIER 2019

distribution

Avec Arthur Amard, Valentin Clerc, Alicia Devidal, Luca Fiorello, Pierre Maillet, Marilú Marini, Thomas Nicolle, Simon Terrenoire, Elsa Verdon, Rachid Zanouda

Textes français Alban Lefranc
Adaptation Pierre Maillet et Fabien Spillmann
Assistant à la mise en scène Luca Fiorello
Lumières Bruno Marsol
Scénographie Nicolas Marie
Régie générale Thomas Nicolle
Son Pierre Routin
Costumes Zouzou Leyens
Perruques et maquillages Cécile Kretschmar
Régie plateau : David Marain et Thomas Nicolle
Habilleuses : Judith Scotto et Yolène Guais
Couturières : Antoinette Magny, Camille Chateauminois et Isabelle Airaud

Décor construit par les ateliers de la Comédie de Caen sous la direction de Benoît Gondouin :
Alexis Claire, Pierre-Amaury Hervieu, Serge Tarral, Patrick Demière, Bruno Banchereau,
Naoual El Fanane, Alyzée Goulard, Grégory Guilbert.

Production (en cours) Les Lucioles-Rennes, Comédie de Caen-CDN de Normandie, la Comédie de Saint-Etienne
Avec le soutien du Manège/Maubeuge et du DIESE # Rhône-Alpes
Avec l'aide de la Spedidam

Remerciements : Théâtre National de Bretagne - Rennes, « Les enfants d’Édouard» et «Causette» - Bruxelles.

L’œuvre de Rainer Werner Fassbinder est publiée et représentée par L’Arche, éditeur et agence théâtrale.

Un café. Une équipe de tournage en attente de travailler donc en déroute. Des anonymes dans ce café comme autant d’histoires à raconter pour peu qu’on s’y attarde et qu’on sache les regarder. Un café qui se transformera en dancing, en cabaret et pourquoi pas en fête foraine. Une saga fondée sur les petites histoires qui racontent la grande… Ce spectacle est un hommage au « monde de Fassbinder », un hommage aux laissés pour compte trop souvent « marginalisés » par une société de plus en plus égocentrique et déshumanisée. Un hommage à l’engagement humain sans faille d’un artiste et de son équipe pour continuer à résister. En faisant des films. Et du théâtre.