SAMO (A tribute to J.M. Basquiat)

Texte : Koffi Kwahulé
Mise en scène : Laëtitia Guédon

distribution

Avec : Willy Pierre-Joseph, Yohann Pisiou, Blade MC Alimbaye, Nicolas Baudino
Composition Musicale : Blade MC Alimbaye & Nicolas Baudino
Choregraphie : Willy Pierre-Joseph
Video : Benoit Lahoz
Son : Géraldine Dudouet
Lumières : David Pasquier

Production : Compagnie 0,10
Coproduction: La Comédie de Caen–Centre Dramatique National de Normandie, Le Théâtre des Quartiers d'Ivry–Centre Dramatique National du Val de Marne, La Loge (Paris), Tropiques Atrium–Scène Nationale de la Martinique, Théâtre Victor Hugo Bagneux / Vallée Sud Grand Paris. Avec le soutien du Fonds SACD Théâtre, de l'ADAMI, et d'ARCADI – Organisme culturel régional d’Île-de-France. Ce texte est lauréat de la Commission nationale d'Aide à la création de textes dramatiques – Artcena.

Issu de la middle class new-yorkaise, Jean-Michel a tout juste 18 ans lorsqu’il fugue de chez ses parents pour rejoindre Manhattan.
Avec Al Diaz, il crée le personnage de SAMO, macule les murs de la ville de graffitis lapidaires, poétiques, politiques… Au Mudd Club, il enflamme la piste de danse,  performe de la « noise music » avec le groupe Gray, rencontre Keith Haring, enlace Madonna, et de Jean-Michel il devient Basquiat.
Samo A Tribute to Basquiat raconte ce passage de l’ombre à la lumière.
C’est une œuvre indisciplinée de Koffi Kwahulé écrite pour deux musiciens, un acteur et un danseur.
C’est une fausse interview fragmentée où l’on retrouve le jeune Basquiat et ses fantômes : le père omniprésent, la mère folle, une Amérique qui s’affranchit à peine de la ségrégation, Charlie
Parker et la soif irrépressible de devenir une star.