LE BAIN

Conception et récit Gaëlle Bourges

distribution

Avec Helen Heraud, Noémie Makota et Julie Vuoso

Production association Os Coproduction Centre chorégraphique national de Tours / Direction Thomas Lebrun (Résidence de création, artiste associée) ; Théâtre de la Ville - Paris ; L’échangeur - CDCN Hauts-de-France ; Le Vivat d’Armentières, scène conventionnée danse et théâtre
Avec le soutien de la DRAC Île-de-France au titre de l’aide à la compagnie conventionnée et de la Ménagerie de Verre dans le cadre de StudioLab
En partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Tours
Remerciements au Musée du Louvre-Lens où le tableau « Suzanne au bain » (collections du Louvre, Paris) est actuellement exposé

Séance en Langue des Signes Française le mardi 3 mars à 15h

Dans Le bain, Gaëlle Bourges attire notre regard sur deux peintures du XVIe siècle : « Diane au bain », d’après François Clouet, et « Suzanne au bain » du Tintoret. Sur scène, trois jeunes performeuses reconstruisent l’un et l’autre tableau à l’aide de poupées et d’objets miniatures. Leurs gestes entremêlés et leurs commentaires off racontent comment la déesse Diane, surprise dans sa nudité par un chasseur, transformera celuici en cerf et comment les vieillards qui avaient épié Suzanne à sa toilette seront finalement punis. Gaëlle Bourges amène enfants et adultes à comprendre que toute représentation est le produit d’une époque. Dans les deux cas, il s’agit de corps féminins sous le regard masculin. Avec humour et au fil de menues digressions, l’artiste nous interroge sur notre rapport au corps et à la nudité, soulevant les questions de normes et de construction culturelle.

 

Spectacle présenté en partenariat avec le centre chorégraphique national de Caen en Normandie et le Théâtre du Champ Exquis