Dormir Cent Ans

Texte et mise en scène : Pauline Bureau

distribution

Avec Yann Burlot, Alban Guyon, Murielle Martinelli, Marie Nicolle
Régie vidéo : Christophe Touche
Régie son : Sébastien Villeroy
Régie lumière : Bruno Brinas

Production La Part des Anges Coproduction Théâtre Dijon Bourgogne - CDN, Le Volcan - Scène nationale du Havre, Théâtre de Chevilly-Larue André Malraux Avec le soutien de l'Adami Avec l’aide à la création de la ville de Rouen Résidences de création Théâtre Paris Villette et Théâtre Dijon Bourgogne – CDN Remerciements au Nouveau Théâtre de Montreuil pour la mise à disposition d’une salle de répétitions.

La part des anges est une compagnie dramatique conventionnée à rayonnement national et internationale par la DRAC Normandie - Ministère de la Culture et de la Communication. Elle est également conventionée par la Région Normandie.
Pauline Bureau fait partie des artistes de la Bande du Merlan, scène nationale de Marseille.

Le texte Dormir cent ans est publié aux Editions Actes Sud- Papiers. Le spectacle a reçu le prix public et le prix professionnel du Festival Momix 2016. Dormir cent ans a reçu le Molière 2017 du meilleur spectacle jeune public.

Aurore a 12 ans. Elle sent que quelque chose change en elle. Jour après jour, elle se prend en photo pour saisir ce qui se transforme. Théo a 13 ans. Tous les après-midis, il sort de l’école, rentre à la maison et attend seul que son père arrive. Mais, il n’est pas vraiment seul. Il est avec le roi grenouille, le héros de sa BD préférée, que personne ne peut voir sauf lui. Aurore se demande ce que cela fait d’embrasser avec la langue. Théo aimerait bien savoir s’il est beau. Elle joue du piano. Il parcourt la ville en skate. Certains jours, ils ont honte de leurs parents. Et certains soirs, quand leurs parents sortent, ils ont peur. Certaines nuits, ils rêvent. Et dans leurs rêves, ils se rencontrent.
La dernière création de Pauline Bureau retrace ce passage entre l’enfance et l’âge des possibles. Elle convoque aussi bien la réalité quotidienne de deux adolescents que le fantastique des contes.

 

 

documents