Hilda

Texte Marie Ndiaye
Mise en scène Élisabeth Chailloux

Mme Lemarchand, une bourgeoise qui tient à se dire de gauche, ne supporte ni la solitude, ni son intérieur, ni ses trois enfants et, de toute façon, son rang social lui interdit de se passer de personnel. Elle convoque donc Franck Meyer, un ouvrier précaire, car elle souhaite ardemment engager son épouse, Hilda. Mais bien plus qu’une bonne, elle veut qu’Hilda devienne son amie, sa chose, elle veut la posséder. Or elle va se heurter à la présence fantomatique de son employée qui se mure dans le silence et ne livre rien d’elle-même, laissant sa patronne s’enfermer dans sa névrose. On ne connaîtra Hilda qu’à travers les tractations entre Mme Lemarchand et Franck, incapable de lutter sur le terrain du langage. Marie Ndiaye joue avec une cruelle virtuosité sur le thème des rapports de domination : de la patronne ou de la servante, laquelle, en définitive, enferme l’autre  ? Et Natalie Dessay, plus comédienne que jamais, trouve dans cette bourgeoise déséquilibrée un personnage à sa démesure.

 

distribution

Avec Natalie Dessay, Gauthier Baillot, Lucile Jégou

Scénographie et lumières Yves Collet et Léo Garnier
Son Madame Miniature
Costumes Dominique Rocher
Vidéo Michaël Dusautoy
Assistanat à la mise en scène Lucile Jégou

Production Théâtre de la Balance

Cie conventionnée par le ministère de la Culture

Coproduction Théâtre National de Strasbourg, Châteauvallon-Liberté scène nationale, Comédie de Caen - CDN de Normandie, Théâtre des Quartiers d’Ivry CDN du Val-de-Marne, Comédie de Picardie

Coréalisation Les Plateaux Sauvages

Avec la participation artistique du Jeune théâtre national

documents

Presse