En attendant le déluge

Conception et mise en scène David Fauvel et Médéric Legros

Ils se sont mis à l’abri, confinés dans un décor qui pourrait être un débarras, un hangar, une maquette d’appartement, mais on pourrait les croire oubliés sur des étagères dans l’attente d’une ultime mise au rebut. De fait, ils attendent qu’on vienne les chercher, les sauver. Ils ne parlent plus, comme s’ils avaient aussi perdu le langage. Ils attendent le déluge final qu’on leur a annoncé et, pour y survivre, ils ont tous revêtu un k-way dont ils ne perçoivent plus la dérisoire protection qu’il offre. Dans l’immédiat, le déluge qu’ils affrontent est celui des nouvelles informations, des messages, des alertes incessantes auxquelles ils réagissent maladroitement, essayant d’élaborer des constructions mentales censées les préserver du désastre. Ils sont pris au piège d’une mécanique du dérèglement. Ils forment une communauté en voie d’extinction, opposant à l’apocalypse climatique ses fables douloureuses ou grotesques. Ils ne sont que trop à notre image.

distribution

Avec David Fauvel, Stéphane Fauvel, Antonin Ménard, Agnès Serri-Fabre et Virginie Vaillant

Création son Arnaud Léger
Création lumière Médéric Legros

Production Théâtre des furies
Coproduction Théâtre de l’Archipel Scène Conventionnée d’Intérêt National–Granville, Comédie de Caen-CDN de Normandie.
Soutiens et résidences La Cité théâtre, la Comédie de Caen-CDN de Normandie, Théâtre de l’Archipel Scène Conventionnée d’Intérêt National–Granville.
Avec l’aide de la DRAC Normandie, de La Région Normandie, de la Ville de Caen.