Antigone – Saison en ligne de la Comédie de Caen

Mise en scène et adaptation Lucie Berelowitsch d'après Sophocle

distribution

Avec Ruslana Khazipova, Thibault Lacroix, Roman Yasinovskiy, Diana Rudychenko (France) Anatoli Marempolsky, Nikita Skomorokhov, Igor Gnezdilov (France), Alexei Nujni. Et Les Dakh Daughters, Natalka Halanevych, Tetyana Hawrylyuk, Solomiia Melnyk, Anna Nikitina, Natalia Zozul.

Production Le Préau - CDN de Normandie Vire

Antigone / Lucie Berelowitsch
Issue d’une lignée tissée de liens incestueux, ravagée par la violence et la guerre, Antigone est celle qui répare le mal en mettant fin à la malédiction familiale. Pour cela, elle doit payer le prix fort. Le mythe nous renseigne sur notre actualité – c’est bien à cela qu’on le reconnaît. Suivant ce principe, la metteuse en scène Lucie Berelowitsch s’empare du texte de Sophocle et le revisite avec ses acteurs, à la lumière des préoccupations d’un nouveau siècle, de ses conflits, de ses familles, de ses impossibles sépultures. Lucie Berelowitsch avait déjà offert une mémorable Lucrèce Borgia. Elle se confronte cette fois à une autre forte femme, prise entre les forces conflictuelles du devoir, des passions et du pouvoir. C’est en Ukraine qu’elle a rencontré les Dakh Daughters, un groupe de cabaret-punk formé par des musiciennes et comédiennes. Elles sont le chœur ardent du spectacle joué en français, en russe et en urkrainien, où se traduit « un climat de société hésitantes, perdues entre un modèle qui a fait son temps et un monde en devenir encore à inventer ». Soit une Antigone devenue une figure multiple et internationale, pour mieux incarner « le thème de la révolte autant que ceux de la justice, de la légitimité et du compromis.»