C’EST LA VIE

Texte et mise en scène Mohamed El Khatib

distribution

Avec Fanny Catel et Daniel Kenigsberg

Production Zirlib

Avec Finir en beauté, sur la mort de sa mère, Mohamed El Khatib pensait avoir épuisé la lancinante question du deuil. Mais celle-ci a resurgi dans sa vie : en 2014 Daniel Kenigsberg perd son fils de 25 ans et, au même moment, Fanny Catel, sa petite fille de 5 ans. À ces deux acteurs, El Khatib a proposé de jouer comme jamais ils ne l’ont fait, c’est-à-dire en se demandant si cela a encore à voir avec du théâtre. C’est la vie donne ainsi au « paradoxe du comédien » une dimension extrême, avec la délicatesse pour seule boussole et un travail d’écriture à partir des témoignages de gens qui ont perdu un enfant. Il en émerge la chronique de deux morts annoncées et l’histoire d’orphelins « à l’envers », ceux pour qui, en français, n’existe aucun terme.