Unwanted

Conception et chorégraphie Dorothée Munyaneza

distribution

Avec Dorothée Munyaneza, Holland Andrews, Alain Mahé

Production : Compagnie Kadidi, Anahi.
Coproduction : Festival d’Avignon, Théâtre de Nîmes – scène conventionnée pour la danse contemporaine, Le Liberté – Scène Nationale de Toulon, Pôle Arts de la scène – Friche la Belle de Mai, La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon – Centre national des écritures du spectacle, Musée de la Danse – Rennes, Théâtre Garonne – scène européenne – Toulouse, MCB Maison de la Culture de Bourges Scène nationale, Bois de l’Aune – Aix en Provence, BIT Teatergarasjen-Bergen, Pôle Sud – Centre de développement chorégraphique de Strasbourg, L’échangeur CDC Hauts de France, Escales danse en Val d’Oise, Théâtre de St Quentin-en-Yvelines, Scène nationale, Théâtre du fil de l’eau - ville de Pantin, Théâtre Forum Meyrin, Genève, Tanz im August/HAU Hebbel am Ufer, Berlin, Festival d’Automne à Paris.
Avec le soutien de : la DRAC PACA - ministère de la Culture et de la Communication, de la Région PACA, d’Arcadi Ile-de-France, du Fonds de dotation du Quartz –Brest, du Creative Exchange Lab du Portland Institute for Contemporary Art, de l’Africa contemporary Arts Consortium/USA, du Baryshnikov Arts Center, New York, NY, du CICR – Comité International de la Croix-Rouge, du Fonds Transfabrik – fonds franco-allemand pour le spectacle vivant de l’ADAMI, Fonds SACD musique de scène et Fonds SACD Théâtre, SPEDIDAM.
Avec l’aide de : Montevideo – Marseille and ADAMI.
Avec le soutien de l’Institut français pour ses tournées à l’étranger.

La femme comme champ de bataille. Ce titre aurait pu servir à Dorothée Munyaneza qui signe ici son deuxième spectacle après Samedi Détente, déjà consacré au Rwanda. Unwanted aborde la question du viol comme arme et crime de guerre. De ces viols sont nés des enfants « unwanted », des enfants souvent reniés. La chorégraphe rwandaise a voulu interroger des victimes, partager leur témoignages, chanter leurs douleurs et leurs espoirs, danser leur vie, mettre l’élégance, la dignité, la beauté dans sa pièce. Entourée de la remarquable chanteuse-musicienne afro-américaine Holland Andrews et du compositeur Alain Mahé, la formidable actrice et danseuse exprime la colère et l’impossible cicatrisation de leur peine. Elle rend hommage à leur féminité et à leur courage.