Tristesse et joie dans la vie des girafes

De Tiago Rodrigues
Traduction du portugais et mise en scène Thomas Quillardet

distribution

Avec Maloue Fourdrinier, Marc Berman, Christophe Garcia, Jean-Toussaint Bernard

Assistante à la mise en scène : Claire Guièze
Scénographie lumineuse: Sylvie Mélis
Scénographie : Lisa Navarro
Construction : Philippe Gaillard
Création costumes : Frédéric Gigout
Régie générale : Titouan Lechevalier
Régie lumière : Laurianne Duvignaud ou Benjamin Duprat
Régie son : Damien Rottier
Administration - Production : BureauProduire

Production : 8 avril
Coproduction : Le Théâtre- scène nationale de St Nazaire, Festival d’Avignon, Théâtre Paul Eluard de Choisy-le-Roi, Théâtre Jean Arp à Clamart, Festival Terres de Paroles, Le Trident Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin, La Coupe d’Or - Rochefort
Avec le soutien du Ministère de la Culture - DRAC Ile de France, d’ARTCENA, de la région Ile de France et de la Ville de Paris.
Texte traduit à l’initiative de France Culture, avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale.
Avec l’aide du T2G - Théâtre de Gennevilliers et de Humain trop humain – Centre dramatique national de Montpellier.
La Compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture-DRAC Ile de France.

Dans ce spectacle on suit Girafe, une petite fille de 9 ans toujours flanquée de Judy Garland, son ours en peluche neurasthénique… Sa mère n’est plus là et son père au chômage. Girafe dévore l’Encyclopédie et les dictionnaires sans y trouver les mots pour décrire ce qu’elle ressent. La pièce raconte son parcours et ses rencontres dans la jungle d’une Lisbonne dévastée par la crise.
Mais s’il est question de sujets graves, la pièce est lumineuse, transcendée par la poésie de la mise en scène de Thomas Quillardet. Girafe évolue dans un univers hétérogène d’objets qui favorisent des allers et retours ludiques entre fiction et réalité, grand et petit, proche et lointain, dedans et dehors. Le langage de la petite fille est un mélange de mots savants et d’erreurs. Elle devient une émouvante Alice intemporelle et contemporaine.