Saïgon

Texte et mise en scène Caroline Guiela Nguyen

distribution

Avec Caroline Arrouas, Dan Artus, Adeline Guillot, Thi Trúc Ly Huynh, Hoàng Son Lê, Phú Hau Nguyen, My Chau Nguyen Thi, Pierric Plathier, Thi Thanh Thu Tô, Anh Tran Nghia, Hiep Tran Nghia

Production : Les Hommes Approximatifs, La Comédie de Valence, CDN Drôme-Ardèche
Coproducteurs : Odéon, théâtre de l’Europe MC2: Grenoble, Festival d’Avignon, CDN de Normandie-Rouen, Théâtre national de Strasbourg, Centre dramatique national de Tours – Théâtre Olympia Comédie de Reims-CDN, Théâtre National de Bretagne - Centre européen théâtral et chorégraphique, Théâtre du Beauvaisis, Scène nationale de l’Oise en préfiguration, Théâtre de La Croix Rousse-Lyon.
Avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Conseil départemental de la Drôme, e l’Institut Français dans le cadre de son programme Théâtre Export.
Avec le soutien de l'Institut Français du Vietnam, de l'Université de Théâtre et de Cinéma de Hô Chi Minh-Ville et de La Chartreuse, Villeneuve lez Avignon – Centre national des écritures du spectacle.
Le texte est lauréat de la Commission nationale d’aide à la création de textes dramatiques - ARTCENA
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national. Construction du décor dans les ateliers de l'Odéon, théâtre de l’Europe.
La compagnie Les Hommes Approximatifs est conventionnée par le Ministère de la Culture -DRAC Auvergne Rhône-Alpes et subventionnée par la Région Auvergne– Rhône-Alpes, le Conseil départemental de la Drôme et la Ville de Valence

Dans une atmosphère hypnotique à la Wong Kar-wai, Caroline Guiela Nguyen déroule une fresque sentimentale sur la guerre d’Indochine. Les fantômes du Saïgon de 1956 y côtoient les exilés du 13e arrondissement parisien et leurs descendants, à qui l’on a désespérément tenté de cacher les blessures et les regrets. On est stupéfait du peu de choses qu’on sait du destin que connurent les « viet kieu » contraints au départ en France. Un seul lieu pour faire défiler les destins brisés : un restaurant semblable aux milliers d’autres ouverts en France par les exilés. Dans une ambiance à la fois douce et terrible, se croisent les destins d’une dizaine de personnages, incarnés par des comédiens vietnamiens et européens. Ils portent en eux l’empreinte des bouleversements du monde.

Spectacle accueilli en partenariat avec le théâtre de Caen

documents