Ogres

De Yann Verburgh
Mise en scène Eugen Jebeleanu

distribution

Avec Gautier Boxebeld, Clémence Laboureau, Radouan Leflahi, Ugo Léonard, Claire Puygrenier

Production Compagnie des Ogres.
Coproduction FATP – Fédération d’Associations de Théâtre Populaire, Théâtre Ouvert Cndc, L’Étincelle – Théâtre de la ville de Rouen.
Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France, de l’aide à la création de l’Adami, de l’aide à la création de la Spedidam, de la Chartreuse Cnes de Villeneuvelez Avignon, du Théâtre Gérard Philipe – CDN de Saint- Denis, du JTN – Jeune Théâtre National, de l’Institut Culturel Roumain, de Confluences, de la Compania 28 et du Festival Temps d’Images de Cluj (Roumanie).
Cette œuvre a bénéficié de l'aide à la production et à la diffusion du Fonds SACD Théâtre.

La première pièce de Yann Verburgh signe une entrée en dramaturgie. Ogres ne fait pas mystère de son sujet : l’homophobie. Un voyage à travers 28 scènes, 30 personnages, 14 destinations. La question est abordée sur le terrain en commençant par la France et le personnage de Benjamin, instituteur agressé et laissé pour mort dans une forêt de Normandie. Autour de son histoire viennent s’agréger d’autres récits de violence aux quatre coins du monde. On croisera Tara, contrainte de fuir l’Ouganda, Eshan et Ali, deux jeunes Iraniens, accusés d’avoir eu des rapports sexuels et pendus. Luka, lycéen harcelé à Sotchi… Entrer dans cette pièce, c’est comme traverser un bois, la nuit, avec l’espoir qu’à la sortie on n’aura plus peur de la peur.

documents