Kant

Texte : Jon Fosse
Traduction : Terj Sinding
Mise en scène et conception : Émilie Anna Maillet

distribution

Avec : Régis Royer
Vidéaste : Maxime Lethelier
Musique : Dyan Korolic
Création lumière et régie générale : Laurent Beucher
Régie et spatialisation du son : Jean-François Domingues
Construction et plateau : Simon Maurice
Graphisme 3 D : Adrien Gentils, Joseph Sajous, Raphaël de Paris, Théo Rambur
Assistantes mise en scène : Léa Carton de Grammont et Clarisse Sellier
Régie vidéo : Camille Cottineau
Régie plateau : Clarisse Sellier et Micky Jack

Spectacle soutenu par la DRAC Ile-de-France, Aracadi Ile-de-France / Dispositif d’accompagnement, la SPEDIDA, le DICREAM, le département du Val d’Oise, Le CDA les Bains, le GRANIT, scène nationale de Belfort, L-EST/Laboratoire Européen Spectacle vivant et Transmédia, la MAC de Créteil, l’Ecole supérieure d’infographie Pôle IIID, la Gare Numérique de Jeumont.

Kant de Jon Fosse est un conte philosophique qui aborde les peurs d’un garçon face à l’immensité de l’univers et au vertige de l’infini. L’enfant invente alors sa propre cosmogonie, une origine du monde, une explication. Pourtant le vertige demeure. Son père lui parle alors de Kant et de notre impossibilité à tout comprendre. Grandir, n’est-ce pas apprivoiser ses peurs et ses doutes ? Le texte de Jon Fosse évoque avec une grande simplicité questions philosophiques et doutes existentiels. Pour les éprouver, Émilie Anna Maillet a imaginé un dispositif immersif, sous la forme d’un triptyque mêlant hologrammes et vidéos 3D. Le spectateur plonge dans une réalité augmentée, un univers métaphorique, pictural, et musical qui sème le doute quant à ce qui est réel et ce qui ne l’est pas…